Titre Mexico,Mexique



avenue 20 nov ,Mexico,Mexique tour latino americaine ,Mexico,Mexique
Les trottoirs aussi sont encombrés La Tour Latino Américaine
Les Aztèques, émigrés du Nord vers le haut plateau central, se fixent sur un îlot de la lagune de Texcoco, puis y fondent leur capitale, Tenochtitlan, en 1325. A l'arrivée d'Hernan Cortès, en 1519, c'est une capitale prospère de 250.000 habitants, rayonnant sur un empire de 200.000km². En 1521, Cortès fait raser la ville et massacrer ses habitants, assèche le marais, et fait édifier Mexico, capitale de la " Nouvelle Espagne ".
Aujourd'hui, avec 22 millions d'habitants, c'est la plus grande capitale au monde. Surnommée par ses habitants " El Monstruo ", elle s'étend sur 1500km². C'est la ville de tous les superlatifs : la plus peuplée, la plus haute (2240 mètres), la plus polluée, sa circulation est proche de l'asphyxie (4 millions de voitures), 10.000 km de voies !, sa plus grande avenue mesure 40km !
Et pourtant, c'est une ville terriblement attachante ou il fait bon flâner. L'architecture coloniale y côtoie quelques rares vestiges aztèques (ruines du Templo Mayor) et des constructions plus actuelles (la Tour Latino-Américaine, élevée en 1948). Le Zocalo, (la plus grande place au monde après la place rouge de Moscou) est entouré de la cathédrale Metropolitana, du Palacio National (immense et superbe fresque murale de Diego Rivera), du Sagrario .

truck ,Mexico,Mexique policier sur le zocalo ,Mexico,Mexique meute de taxis ,Mexico,Mexique
Près du marché aux fleurs Policiers à cheval sur le Zocalo Inoubliables coccinelles.
Tout ce qui roule à Mexico semble tout droit sorti d'un film américain des Sixties , sauf les coccinelles, véritables emblèmes à quatre roues de Mexico. Une coccinelle verte et blanche est un taxi qui satisfait ( plus que les autres ?) aux normes de pollution.

Dans les rues de Mexico, les " petits métiers " abondent. Le cireur de chaussures est omniprésent, les marchands de cacahuètes, de cigares, de tacos, de briquets se disputent les meilleurs endroits.
Dans les lieux touristiques , le Zocalo ou le parc de Chapultepec par exemple, des groupes de danseurs perpétuent les traditions festives des Aztèques.
A la tombée de la nuit, la place Garibaldi devient une immense salle de concert. C'est en effet ici que se concentrent les Mariachis, ces orchestres ambulants qui louent leurs services pour jouer des sérénades aux belles Mexicaines. Ambiance garantie.
Dans certains quartiers, les Evangelistas, des écrivains publics, remplissent des documents administratifs ou rédigent des lettres d'amour pour quelques pesos.
Les nombreux marchés de la capitale, comme celui de la Merced, attirent les ménagères et les flâneurs. On y voit un peu partout des indiennes proposant leur artisanat.
cireur de chaussures ,Mexico,Mexique
Le cireur de chaussures
relique Guadalupe ,Mexico,Mexique La basilique de Guadalupe fut érigée à l'époque coloniale pour célébrer l'apparition d'une vierge métis en 1533. Aujourd'hui, elle s'enfonce inexorablement dans le sol, se fissurant de toutes parts.
Une basilique moderne a été construite à coté. C'est une construction moderne, immense. Le culte de la Vierge de Guadalupe est pratiqué par tous les Mexicains catholiques (l'immense majorité), qu'ils soient d'origine espagnole, métis ou indienne. La ferveur mexicaine prend parfois des allures festives : on se déguise souvent pour participer à des processions relatant l'histoire de la " Vierge métis ".
La vierge de Guadalupe, objet d'un culte fervent


en cas de difficulté pour visualiser cette page, passez en plein écran en pressant [F11]

précédent suivant
mexique bouton1 Le Mexique
(Home Page)
 Des remarques, des commentaires?
N'hésitez pas,écrivez moi
Dernière mise à jour le
14/07/2001
  navigation Mexique